L’interprofession sur de nouveaux rails

Par Bertrand Collard / Mai 2017

Gilles Neusch, directeur adjoint du Civa - crédit photo : B. Collard

 

Le Civa a créé une commission marketing et communication d’une quinzaine d’opérateurs du vignoble qui veut oser et surprendre dans ces domaines.


L’interprofession des vins d’Alsace (Civa) remet son fonctionnement à plat pour impliquer les opérateurs du vignoble dans ses décisions et orientations stratégiques. Une initiative du nouveau tandem dirigeant composé du président Didier Pettermann, viticulteur à Dambach-la-Ville, et de Gilles Neusch, directeur adjoint, appelé à succéder à Jean-Louis Vézien, l’actuel directeur qui doit partir à la retraite bientôt.
Tous deux ont constitué un comité d’une quinzaine d’experts en marketing et en communication pour définir la nouvelle stratégie de communication du Civa. Mais avant cela, « nous leurs avons demandé de débattre des orientations collégialement et mettre leur savoir-faire à disposition du collectif, de ne pas venir pour servir leurs intérêts privés, explique Gilles Neusch. Nous irons jusqu’à demander à nos experts de signer une charte d’engagement personnel indiquant qu’ils respectent ces lignes de conduite. » Cette charte devrait être présentée lors de l’assemblée générale de juin du Civa.
La commission marketing estime que l’Alsace a manqué d’imagination dans sa communication. « Nous sommes convaincus qu’il faut oser, surprendre, sortir des conventions », résume Gilles Neusch. Il est aussi question de concentrer les efforts du Civa sur les cépages phare du vignoble, à commencer par le riesling. Ces principes doivent se traduire concrètement par une nouvelle campagne publicitaire pour l’an prochain. Et le Civa veut constituer une commission pour l’export et une commission technique sur le même modèle que celle pour le marketing.


v class="col-xs-12 col-lg-4" style="background-color:#961005; height:100%">

Se démarquer grâce à un parcours de découverte oenotouristique ludique


Le « storytelling », ou l'art de raconter une histoire...

Les spécialistes du marketing du vin sont unanimes sur ce point. Pour vendre son produit, le vigneron doit désormais connaître et utiliser le concept du « storytelling ».


Décryptage : Le commerce de vin en ligne en 2016

Jean-Philippe Perrouty, directeur du cabinet d'études Wine Intelligence, decrypte pour Comment vendre mon vin le commerce de vin en ligne pour l'année 2016.


Inscrivez-vous à notre Newsletter