200 000 verres servis par les AOC du Languedoc

Par Alexandre Abellan / Juillet 2017

Pour la treizième année consécutive, l’esplanade Charles de Gaulle à Montpellier accueille ses Estivales. - crédit photo : Mairie de Montpellier

 

Avec six évènements par semaine, les appellations languedociennes devraient servir pas moins de 300 000 dégustations dans cette opération de communication tout bénef.


Finis les spots radio ou les affiches, pour leur communication estivale les vins du Languedoc misent sur « le verre à la main. C’est la rencontre entre nos vignerons et consommateurs, ou touristes, qui alimentent les découvertes » affirme Jean-Philippe Granier, le directeur du Syndicat des Vins AOC du Languedoc. Lancées il y a quinze ans au Mas de Saporta, à Lattes, les Estivales sont devenus un rendez-vous ponctuant l’été languedocien. De juin à septembre, ce sont désormais six évènements hebdomadaires qui mettent à l’honneur les 36 appellations de l’AOC Languedoc*.


5 € : 1 verre et 2 dégustations

D’après les estimations du syndicat viticole, 200 000 verres sont servis sur l’été durant ces évènements, pour 300 000 dégustations estimées. Le coup d’envoi a lieu chaque année au mas de Saporta, qui accueille ensuite tous les mardis 16 vignerons et 3 000 personnes (jusqu’au 5 septembre). Les lundis, les Estivales se tiennent sur la place du marché de Sommières, avec 12 vignerons pour 1 500 visiteurs (jusqu’au 28 août). Les mercredis, des Estivales se déroulent depuis cette année à Villeneuve-les-Maguelone, près du canal avec une dizaine de vignerons (jusqu’au 30 août). Mais le moment culminant des Estivales se tient tous les vendredis, à Pézenas (18 vignerons pour 1 500 dégustateurs, jusqu’au premier septembre), à Narbonne (12 vignerons pour 1 500 visiteurs, jusqu’au 18 août), et surtout à Montpellier (36 vignerons pour 10 à 20 000 visiteurs, jusqu’au 25 août).
Proposant un verre et deux dégustations pour cinq euros, l’évènement est un succès populaire souligne Jean-Pierre Granier. « On associe un lieu, de la musique et surtout des produits régionaux : charcuteries de l’Aude, escargots de Sommières, huîtres de Bouzigues, oignons des Cévennes… » égrène-t-il avec gourmandise. Les Estivales affichent également un bilan économique intéressant, les exposants viticoles rentrant dans leurs frais.
« Contrairement aux opérations où les vignerons paient, ici la promotion est rentabilisée. Le syndicat achète leurs vins au prix caviste, et réussit à se préserver une marge de fonctionnement » explique Jean-Philippe Granier. Face à la performance de cette opération, les vignerons volontaires sont ainsi limités à deux à trois participations dans l’été, pour permettre des roulements selon les places libres.



* : À noter que les IGP du Midi sont présents sur les Estivales de Montpellier (organisé par la mairie), et que l’AOC Costières de Nîmes organise ses estivales tous les jeudis de juillet et août (de 19 à 22h).

Se démarquer grâce à un parcours de découverte oenotouristique ludique


Le « storytelling », ou l'art de raconter une histoire...

Les spécialistes du marketing du vin sont unanimes sur ce point. Pour vendre son produit, le vigneron doit désormais connaître et utiliser le concept du « storytelling ».


Décryptage : Le commerce de vin en ligne en 2016

Jean-Philippe Perrouty, directeur du cabinet d'études Wine Intelligence, decrypte pour Comment vendre mon vin le commerce de vin en ligne pour l'année 2016.


Inscrivez-vous à notre Newsletter